La gestion des risques est inhérente à l’activité bancaire et constitue l’un des fondements du fonctionnement du Groupe BNP Paribas.

La Direction Générale a mis en place un dispositif de contrôle interne dont l’enjeu principal est

  • d’assurer la maîtrise globale des risques
  • de donner une assurance raisonnable que les objectifs, que l’entreprise s’est fixée, à ce titre soient bien atteints.

 

La charte du contrôle interne précise ces objectifs :

  • développement d’une culture du risque de haut niveau des collaborateurs
  • efficacité et qualité du fonctionnement interne de l’entreprise
  • fiabilité de l’information interne et externe (notamment comptable et financière)
  • sécurité des opérations, conformité aux lois, aux règlements et aux politiques internes

 

Le contrôle permanent, partie intégrante du contrôle interne

Le contrôle interne est constitué du contrôle permanent et du contrôle périodique (audit interne/Inspection Générale), distincts et indépendants l’un de l’autre, tout en étant complémentaires. Un Comité de coordination du contrôle interne réunit périodiquement les principaux acteurs du contrôle permanent, les responsables des pôles d’activités, ou leurs délégataires, et le responsable du contrôle périodique.

Le contrôle permanent est le dispositif qui met en œuvre, de façon continue, les actions de maîtrise des risques et de suivi de la réalisation des actions stratégiques. Il s’applique à tous les types de risques encourus par BNP Paribas.

 

Le contrôle permanent s’appuie :

  • d’abord sur les opérationnels qui sont les premiers responsables des risques générés par les activités dont ils ont la charge
  • et ensuite, sur des fonctions de contrôle indépendantes (Risques, Conformité…) dont la responsabilité première est de superviser la façon dont les risques sont pris et gérés par les opérationnels, en particulier par l’exercice d’un second regard sur certaines décisions

En cas de désaccord entre ces deux intervenants, une procédure d’escalade est enclenchée.