La politique menée par BNP Paribas en matière de Diversité ne se limite pas à des processus de gestion des Ressources Humaines. Partout dans le monde, le Groupe met en place des actions concrètes et visibles pour tous les collaborateurs.

Des signatures d'accords pour encadrer la politique Diversité

En France, BNP Paribas concrétise ses exigences par de nombreux accords sur les thèmes :

  • de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes : indicateurs de suivi de ces accords publiés annuellement dans le rapport « Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes »
  • du handicap : depuis 2008, un accord d’entreprise signé pour 4 ans et renouvelé en 2012
  • pour l'emploi des seniors 2013-2015 avec un axe important sur le maintien dans l'emploi et des volets de gestion de carrière et de fin de carrière
  • de la diversité : un accord signé à l'unanimité en 2013 permettant d'appréhender la Diversité dans son sens le plus large

Des collaborateurs formés à la Diversité pour lutter contre les stéréotypes

La Diversité est abordée dans les séminaires de management ou de Ressources Humaines organisés pour l’ensemble du Groupe. Dès 2007, une formation spécifique d’une journée appelée « Manager la Diversité : un enjeu de performance » est mise en place pour sensibiliser les gestionnaires RH et les managers aux enjeux de la Diversité et au risque de discrimination dans leurs pratiques professionnelles.

Aujourd’hui, près de 8 000 collaborateurs ont été formés dans le monde à travers des formations variées (Belgique, États-Unis, France, Royaume-Uni, Suisse, Luxembourg…).

Un engagement fort pour faire progresser l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

BNP Paribas est engagé en faveur de l’accession des femmes aux postes d’encadrement.  A horizon 2014, le Groupe a fixé un objectif de 25 % de femmes dans les postes de Senior Management. Le précédent objectif de 20 % pour 2012 a été atteint et dépassé.

En décembre 2011, BNP Paribas a nommé pour la première fois une femme, Marie-Claire Capobianco, dans son Comité Exécutif. Elle prend la responsabilité de la Banque de détail en France (soit 2 200 agences et plus de 32 000 collaborateurs) après un parcours professionnel entièrement effectué au sein du Groupe. Par ailleurs, il importe de noter la féminisation importante du Conseil d’Administration du Groupe où siègent désormais 6 administratrices.

Cet engagement en faveur de l’égalité professionnelle est porté par la Direction Générale, les Ressources Humaines et les managers. Il est aussi marqué par la signature, en 2011, de la Charte des Women’s Empowerment Principles (WEP) des Nations-Unies, qui fait des recommandations pour promouvoir la place des femmes dans la société et l’entreprise.

Des actions innovantes pour concilier vie professionnelle et vie personnelle

BNP Paribas favorise l’épanouissement de ses collaborateurs, comme en témoigne la création de conciergeries, de congés particuliers, de formule de temps à la carte... D’autres actions sont menées à ce sujet, et plus particulièrement sur le thème de la parentalité : en signant en 2008 la Charte de la Parentalité, BNP Paribas France a affirmé son engagement en proposant aux salariés-parents un environnement mieux adapté aux responsabilités familiales (places en crèches, organisation de « Family Days » pour que les enfants découvrent où travaillent leurs parents…).

 

Une politique Handicap pour favoriser l’emploi et l’intégration

Fort de l'expérience du premier accord d'entreprise signé en 2008, BNP Paribas renforce son engagement par la signature d'un deuxième accord en faveur des personnes en situation de handicap pour la période 2012-2015 qui s'appuie sur 4 axes principaux :

  • Recruter et intégrer
  • Maintenir dans l'emploi
  • Former et sensibiliser
  • Développer le recours au secteur protégé et adapté

Des réseaux de collaborateurs pour améliorer la Diversité

Des réseaux se sont créés pour partager, réfléchir et proposer de nombreuses actions. Depuis 2004, l’Association BNP Paribas MixCity réunit les femmes cadres autour du thème de l’égalité professionnelle et de la promotion des femmes.

D’autres réseaux se sont développés sur d’autres thèmes dans plusieurs pays comme aux Etats-Unis et au Royaume-Uni : communautés ethniques (« BAME », « Respect », etc.), LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres), communautés de parents etc.

 

Évaluer pour mieux agir

La politique Diversité fait l’objet d’évaluations régulières qui sont autant de garanties de l’efficacité de sa mise en œuvre :

  • Des audits et des diagnostics sont réalisés par des cabinets extérieurs pour s’assurer qu’aucune action discriminatoire ne subsiste 
  •  Les collaborateurs sont consultés chaque année au travers de l’enquête interne « Global People Survey » sur leur perception du Groupe et en particulier de la politique Diversité 
  • Un outil de pilotage à destination des managers, permettant de mesurer les progrès effectués sur trois enjeux managériaux stratégiques dont la gestion de la Diversité («People Management Dashboard»).

Témoignages

Américaine d’origine portoricaine, Nancy Marquez a travaillé pendant 20 ans chez JP Morgan avant de rejoindre BNP Paribas à Bahreïn, en tant que DRH pour le Moyen-Orient. Un double défi…

« Nous avons tendance à voir les femmes du Moyen-Orient à travers le prisme de l’histoire, de la religion et du vêtement, mais il est étonnant de constater à quel point elles sont puissantes et respectées sur leurs lieux de travail, explique-t-elle. Ce n’est pas parce que vous portez un voile que vous êtes silencieuse ou que vous n’avez rien à dire ». La moitié des employés de la banque au Moyen-Orient sont des femmes et Nancy Marquez a été frappée par leur ouverture d’esprit, leur dynamisme et leur efficacité.

 

Promouvoir l’égalité de carrière homme/femme

Tout n’est pas pour autant pour le mieux dans le meilleur des mondes... Au Moyen-Orient, comme ailleurs, l’absence de femmes au sommet de la hiérarchie est une constante qu’elle entend bien combattre. « Les Etats-Unis sont en avance sur l’Europe en matière de diversité, c’est un trait inhérent à leur culture depuis leurs origines », souligne-t-elle. Nancy Marquez est la première et la seule femme membre du Comité Régional Exécutif. Une situation qui doit évoluer pour cette Américaine qui a sillonné le monde, des Etats-Unis à l’Afrique du Sud en passant par l’Espagne.

 

MixCity, une association pour « éduquer les mentalités »

A Bahreïn, elle a repris les rênes du Comité de pilotage établi en 2010 dans le sillage de l’Association BNP Paribas MixCity, la communauté de réseaux de femmes du groupe. Composé de huit femmes et quatre hommes, le Comité s’est d’abord attaché à identifier les problèmes et les revendications des femmes. Leur objectif était de comprendre la culture des femmes au Moyen-Orient, très différente d’un pays à l’autre, plutôt que de tirer des conclusions hâtives issues d’une perception occidentale. Le Comité a lancé plusieurs initiatives pour aider les femmes à grimper dans la hiérarchie, notamment en termes de formation. En 2011, l’actualité politique dans les pays arabes a malheureusement fait prendre du retard à ces initiatives.

L’objectif de Nancy Marquez reste de sensibiliser et « d’éduquer » l’ensemble des équipes en matière de diversité. Un exemple ? Lorsqu’elle découvre la campagne publicitaire de la banque au Moyen-Orient, elle attire aussitôt l’attention de ses supérieurs sur l’absence totale de femmes. « Ce n’était pas intentionnel, et sûrement pas malveillant, simplement, personne n’y avait fait attention... », explique-t-elle.

Suresh SubramanianPour Suresh Subramanian, Managing Director à New-York, d’énormes progrès ont été réalisés en termes de Diversité. Mais le plus dur reste à faire : la percée des minorités au sommet de l’entreprise.

« Ce que j’apporte à la banque repose en partie sur ce que je suis, sur mes origines et mon parcours, explique-t-il. C’est bien là que repose la force de la Diversité : l’apport d’idées et de solutions différentes ». Diplômé d’une grande école de commerce indienne, Suresh Subramanian démarre à BNP Paribas en Inde au début des années 90 dans le secteur de la banque de services aux entreprises. Il passe ensuite quatre ans à Paris, à l’inspection générale, avant de rejoindre New-York, où il dirige aujourd’hui les ventes des services bancaires (Global Transaction Banking - GTB) au niveau du Groupe et en tant que responsable régional pour l’Amérique.

 

Un réseau au service de la communauté asiatique

Un des membres fondateurs du Comité Diversité US, il prend, en 2010, la direction de l’Asian Business Networking Group (BNG), qui représente les salariés asiatiques aux Etats-Unis. A l’instar du groupe hispanique, de celui des femmes ou des homosexuels, ce groupe a pour objectif de faciliter le développement professionnel et personnel des Asiatiques, promouvoir la compréhension de leurs cultures et faciliter leur insertion dans l’entreprise. « On retrouve aujourd’hui ces structures dans la plupart des grandes entreprises américaines, rappelle Suresh Subramanian. Lors des entretiens d’embauche, on nous demande souvent d’expliquer notre politique de diversité et la manière dont on facilite l’intégration des minorités ». Fort d’une centaine de membres, le groupe organise des conférences et des événements culturels. Il s’emploie aussi à faciliter des contacts privilégiés et hors-hiérarchie pour la communauté asiatique. En tant que « Executive Champion » du Asian BNG, Suresh explique que son rôle est de soutenir les initiatives du groupe et d'agir comme caisse de résonance pour relayer les idées et les préoccupations de ses pairs.

 

Promouvoir la diversité dans le top management

Près de 20 ans après son arrivée à BNP Paribas, il estime que la diversité a fait d’énormes progrès. Avec une présence dans plus de 80 pays, la force de travail de BNP Paribas reflète cette internationalisation. Mais le top-management reste encore marqué par « l’eurocentrisme ». « Le vrai test de la diversité, c’est que les talents exceptionnels, d’où qu’ils viennent, puissent avoir l’espoir d’arriver au sommet de l’entreprise si on souhaite les fidéliser ».